Les quatre champs d’action de l’agilité

Les quatre champs d’action de l’agilité organisationnelle sont fondés sur le Manifeste agile. Ils vous permettent de définir à quel niveau de l’entreprise vous pouvez intervenir pour devenir plus agile.


Champ d’action 1: auto-organisation

Le monde professionnel actuel est caractérisé par le travail intellectuel. Les collaborateurs disposent des connaissances techniques nécessaires pour prendre des décisions de manière autonome et pour assumer des responsabilités. Or, les systèmes organisationnels et les structures de pouvoir traditionnels empêchent les entreprises d’en bénéficier pleinement.  

L’auto-organisation promeut l’autonomie et le sens des responsabilités à tous les niveaux de l’organisationet permet aux entreprises de mieux utiliser le potentiel des collaborateurs en matière de savoir-faire et de prise de décision.

Une équipe agile est une équipe auto-organisée. Accordez le pouvoir de décider aux unités les plus proches des clients – idéalement aux équipes chargées de la mise en œuvre des prestations de service ou de la production.


Champ d’action 2: Transparence

Plus une équipe est agile, plus élevé est le niveau de transparence à tous les niveaux : qu’il s’agisse de la définition de voies décisionnelles, de résoudre des conflits ou de négocier le salaire – seules les parties prenantes qui savent comment la valeur ajoutée se crée sont en mesure d’agir de manière autonome et responsable.

Cette approche doit être encadrée par des dirigeants prêts à déléguer des responsabilités au niveau opérationnel et à assumer un nouveau rôle.


Champ d’action 3: Orientation client

Ce sont les clients qui assurent notre survie économique et qui nous font évoluer en permanence. Lorsque nous cherchons continuellement à créer de la valeur ajoutée pour le client, nous le plaçons au centre de nos préoccupations.

Pour ce faire, nous devons construire une étroite relation avec les clients, instaurer un processus de feedback régulier, les associer aux processus de développement et avoir la capacité de percevoir les tensions comme source d’évolution.


Champ d’action 4: Apprentissage continu

Rien n’est aussi constant que le changement. Après la transformation, c’est avant la transformation.

Des rétrospectives régulières mettant l’accent aussi bien sur l’analyse des raisons du développement que sur les causes des blocages instaurent un processus d’apprentissage continu.

Pour ce faire, chacun doit comprendre que non seulement il peut, mais qu’il doit apporter sa contribution au développement de l’organisation.

C’est ainsi que l’agilité devient une attitude qui imprègne tous les niveaux de l’entreprise.

promove

Laisser un commentaire